Le travail saisonnier et l’intérim

Pourquoi la demande d’emploi augmente durant l’été ?

Si chaque année, les postes saisonniers se multiplient, c’est dû à l’afflux touristique pendant la saison estivale. Les entreprises ont un besoin plus élevé de main-d’œuvre.
Les secteurs de la vente et de la restauration ainsi que les campings sont les plus connus en terme de recrutement l’été. Et pour cause, ce sont les secteurs les plus touchés par le tourisme.
Il y a aussi de grands événements sportifs comme le  Tour de France qui booste le tourisme et, de surcroît, l’emploi saisonnier.

Les départs en congés nécessitent un remplacement lors des périodes estivales, ce qui est un facteur important à prendre en compte.

De leur côté, les jeunes cherchent eux aussi à s’intégrer dans le monde du travail le temps de la saison afin de se faire de l’argent mais aussi d’acquérir une expérience professionnelle.
Ce qu’il faut savoir, c’est que les jobs d’été sont pris en compte pour la cotisation de la future retraite de ces étudiants ! Et si ceux-ci travaillent 3 mois, soit 88 jours, il ont la possibilité de toucher le chômage. Même si cela ne nous vient pas à l’esprit immédiatement, ça reste une information importante.

Pourquoi devriez-vous opter pour de l’intérim lors de cette période ?

Faire appel à une entreprise d’intérim vous évitera d’être encombré par de la paperasse en plus. Oubliez les heures à trier des candidatures et à s’occuper de la gestion administrative. Si vous avez du mal à trouver et que la saison va commencer, ou s’il y a une absence imprévue, l’agence d’intérim vous facilitera la tâche. En effet, beaucoup d’étudiants s’inscrivent dans les agences d’intérim et alimentent les fichiers de l’agence. Et si la personne mise au poste ne vous convient pas, il vous suffit de vous retourner vers votre agence d’intérim pour avoir quelqu’un d’autre. Cela vous apporterait une aide non négligeable et vous ferait gagner du temps.

Contrairement au CDD, l’intérim offre la possibilité d’avancer ou de reporter le terme de la mission, et ce quel que soit le motif du contrat. Cette flexibilité reste malgré tout limitée puisque pour les missions inférieures à dix jours de travail, la fin du contrat peut être avancée ou reportée de deux jours seulement. Pour bénéficier de cette option, il faut le prévoir dans le contrat. Cette spécificité est un des avantages majeurs de l’intérim, notamment pour les contrats de courte ou moyenne durée.

De plus, en cas d’accident, c’est l’entreprise d’intérim qui est l’employeur et c’est donc l’assurance de  celle-ci qui prendra en charge les frais.

Que demander de plus ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *